Hibiscus

110

Hibiscus

COMMENT BOUTURER UN HIBISCUS

20180306A Hibiscus-rosa-sinensis worldoffloweringplants.com.jpg

Hibiscus rose de Chine (Hibiscus rosa-sinensis). Source: worldoffloweringplants.com

L’hibiscus rose de Chine (Hibiscus rosa-sinensis) est une plante d’intérieur très populaire dans les pays tempérés et, dans les régions tropicales et subtropicales, un arbuste de plein air cultivé partout. Il est de culture relativement simple — du moins, tant que vous pouvez lui offrir le plein soleil et une bonne humidité atmosphérique —, mais il n’est pas facile à multiplier. Certainement, les tentatives de faire enraciner une bouture d’hibiscus dans un verre d’eau — une technique que je déconseille de toute façon (lisez Pas de boutures dans l’eau) — sont presque toujours infructueuses. Mais si vous faites des boutures dans du terreau en y appliquant une hormone d’enracinement, le taux de succès augmente énormément.

Étape par étape

Voici comment faire :

20180306B priticious.com.jpg

Enlevez les feuilles inférieures pour dégager l’extrémité de la tige. Source: priticious.com

Au printemps ou au début de l’été (on peut aussi faire des boutures en d’autres saisons, mais le temps d’enracinement s’allonge et le taux de succès diminue), prélevez des sections de tiges de 7 à 10 cm de longueur. Enlevez tout bouton floral ou fleur et aussi les feuilles à l’extrémité inférieure de la bouture pour dégager environ 3 à 4 cm de tige nue.

Maintenant, pincez l’extrémité supérieure. Le pinçage aura pour effet de ralentir la croissance verte de la bouture pour qu’elle investisse plutôt son énergie (et ses hormones!) dans la production de nouvelles racines. Aussi, pincer à ce stade stimulera une meilleure ramification plus tard.

20180306D hormone d'enracineent www.lowes.com.jpg

Appliquez une hormone d’enracinement. Source: www.lowes.com

Appliquez une hormone d’enracinement sur l’extrémité coupée. À cette fin, vous pouvez en verser dans un plat et y plonger la tige, ou encore, en badigeonner la tige avec un coton-tige.

20180306E www.victoriaadvocate.com.jpg

Cultivez la bouture à l’étouffée pendant la période d’enracinement. Source: www.victoriaadvocate.com

Insérez maintenant la bouture dans un pot de terreau humide en vous assurant qu’au moins deux nœuds (points de jonction d’anciennes feuilles) soient couverts de terreau et couvrez-la d’un dôme ou d’un sac de plastique transparent pour maintenir une forte humidité. C’est ce qu’on appelle une culture à l’étouffée. Placez l’ensemble dans un endroit assez chaud (24-27 °C) sous un éclairage moyen (sous une lampe de culture, par exemple), sans soleil direct.

Quand de nouvelles feuilles apparaîtront (ce qui peut prendre entre 2 semaines et 2 mois), la bouture sera enracinée et vous pourrez commencer à l’acclimater aux conditions d’intérieur normales en ouvrant le sac/dôme peu à peu sur 4 ou 5 jours.


Et voilà! Vous aurez un joli petit hibiscus qui fleurira probablement dans quelques mois. Il sera nécessaire de l’empoter dans des pots de plus en plus gros à mesure qu’il prendra du galon ou, dans les pays chauds, de l’acclimater peu à peu aux conditions de plein air avant de le planter au jardin.

Comment hiverner un hibiscus ?

Un hibiscus à l'intérieur
Un hibiscus à l’intérieur

L’hibiscus des fleuristes (Hibiscus rosa-sinensis) est une plante frileuse qui ne sera cultivée en pleine terre que dans les régions au climat très privilégié. Partout ailleurs, un hivernage hors gel est nécessaire afin de préserver cette plante à la floraison spectaculaire.

L’hivernage de l’hibiscus en résumé

  1. Vérifiez l’état sanitaire de votre plante
  2. Traitez si nécessaire.
  3. Taillez la plante pour réduire son volume.
  4. Placez l’hibiscus dans un local lumineux, hors gel.
  5. Arrosez modérément.

Comment hiverner un hibiscus ?

Hibiscus rosa-sinensis ne doit pas être confondu avec l’althéa (Hibiscus syriacus)ce dernier pouvant rester en place au jardin dans la majorité des régions. L’hibiscus des fleuristes ne supporte pas le froid et devra donc être cultivé en pot partout où le gel risque de sévir.

Choisissez un pot de préférence en terre cuite pour favoriser les échanges gazeux et le passage de l’air. Cette plante profitera de la saison chaude au jardin mais devra être rentrée dès les premiers frimas en début d’automne, voire avant selon les régions.

  • Commencez par vérifier l’état sanitaire de votre plante. Les hibiscus sont sensibles aux pucerons ou aux cochenilles. Examinez bien les tiges, les feuilles et les derniers boutons floraux. Éliminez les pucerons avec une solution de savon noir diluée dans de l’eau et les cochenilles avec un coton imbibé de la même solution additionnée d’un bouchon d’alcool à brûler. Utilisez un coton tige pour atteindre les zones difficiles comme l’aisselle des branches. Cette étape est indispensable afin de ne pas contaminer les autres plantes lors de l’hivernage.
  • Une fois votre plante traitée, il faudra la tailler pour gagner de la place dans le local.

Si celle-ci est encore petite, passez cette étape. Sinon, munissez-vous d’un sécateur dont les lames auront été préalablement désinfectées à l’alcool. Taillez à ras les branches qui se croisent à l’intérieur de la plante pour dégager le centre et permettre une meilleure pénétration de l’air et de la lumière.

Réduisez ensuite les branches d’un tiers. Coupez chaque tige en biseau juste au dessus d’un nœud ou d’une feuille. Taillez chaque branche à la même hauteur pour garder un port compact à votre plante.

  • Installez votre hibiscus dans un local très lumineux comme un jardin d’hiver, une véranda, ou une serre. Ces locaux devront être maintenus hors gel ; prévoyez un chauffage d’appoint s’il fait vraiment froid dans votre région.
  • La température du local ne devra pas descendre en dessous de 7°C. L’hibiscus perdra alors ses feuilles et entrera en période de repos, ce qui signifie que les apports d’eau devront être très parcimonieux. Ne laissez jamais d’eau stagner dans la soucoupe et arrosez seulement lorsque la terre sera sèche sur 5 cm en surface.
  • Au printemps, rempotez votre hibiscus si nécessaire ou surfacez-le si le pot est très grand. Un apport de mélange de corne broyée et de sang séché sera bénéfique pour la reprise.
  • Sortez votre plante lorsque tout risque de gel est écarté. Tout d’abord à la mi-ombre puis progressivement au plein soleil.

Leave A Reply

Your email address will not be published.