Plante intérieur orange

246

Quelles plantes choisir pour avoir un jardin Orange ?

10 plantes d’intérieur fleuries faciles

Ne vous privez de Clivia dont la floraison abondante est toujours très spectaculaire, en plus elle est facile de culture
Ne vous privez de Clivia dont la floraison abondante est toujours très spectaculaire, en plus elle est facile de culture

Pour une maison colorée à souhait, rien de tel que quelques potées fleuries ! Voici une sélection de dix plantes faciles à vivre qui vous apporteront de la gaîté sans trop d’efforts.

1. Le Saintpaulia

Indémodable, le petit saintpaulia aux feuilles veloutées et aux fleurs couleurs pastels agrémente les intérieurs depuis toujours. Il fleurit sans répit sur une très longue période pour peu qu’il soit exposé à une lumière assez vive. Une terre maintenue fraîche et quelques apports d’engrais lui suffiront amplement pour rester resplendissant de longs mois durant.

2. Le spathiphyllum

Le spathiphyllum fait partie de ces plantes increvables qui fleurissent sans trop de soins. Si vous l’achetez en version miniature, vous serez surpris de sa croissance rapide. Son feuillage vert lustré très ornemental et ses inflorescences blanches originales en font une plante de premier choix.

3. Le clivia

Qui n’a pas connu le fameux pot de clivia chez sa grand-mère ! Et bien cette plante fait son retour en force fière de ses somptueux bouquets orangés et de son feuillage brillant. Le clivia tolère un hivernage au frais (entre 5 et 8°C), et quelques oublis d’arrosage durant cette période, il n’en fleurira d’ailleurs que mieux.

Conseils d’entretien pour faire refleurir le clivia

Clivia miniata 'Citrina'

Clivia miniata ‘Citrina’

Pour fleurir, le clivia doit impérativement connaître une période de repos de 2 à 3 mois, qui commence en principe à l’automne. Placez-le dans une endroit frais (environ 10°C, pas moins de 7°C) et ne l’arrosez que très peu. N’apportez aucun engrais. Lorsque l’inflorescence apparaît et atteint 15 cm de hauteur (pas avant), placez la plante à 15°C et augmentez légèrement les arrosages. Une fois la floraison passée, coupez la tige fanée et augmentez les arrosages, en apportant de l’engrais régulièrement : au printemps et en été, le substrat doit rester humide et la plante doit bénéficier d’une bonne fertilisation. La température idéale lors de cette période de croissance se situe entre 16 et 21°C. 
Si la chaleur est excessive ou si l’atmosphère est sèche, placez le pot au-dessus d’un lit de billes d’argile baignées d’eau, car le clivia a besoin d’une certaine humidité (en dehors de la période de repos). 
Lorsque les feuilles sont poussiéreuses, nettoyez-les délicatement avec une éponge humide. 
La plante peut fort bien rester toute l’année à l’intérieur, mais il est également possible de la placer au jardin, à l’ombre, de mi-mai à septembre.
A l’automne, réduisez progressivement les arrosages avant de commencer une nouvelle période de repos.

Espèces et variétés

Clivia caulescens

Le genre Clivia compte plusieurs espèces :

  • Clivia miniata est l’espèce la plus répandue. Ses fleurs sont dressées et largement ouvertes, en forme de trompette, de couleur orange (jaune pour la variété ‘Citrina’).
  • Clivia gardenii : Fleurs pendantes et tubulaires, rouges ou oranges. Floraison à l’automne.
  • Clivia nobilis et Clivia caulescens offrent des fleurs très semblables, pendantes et tubulaires, orange pâle à rouge orangé, souvent teintées de vert à leurs extrémités (C. nobilis présente en outre des feuilles épointées).

4. Le cactus de Noël

Il égaye la maison autour de la période de Noël de ses fleurs blanches, rose fuschia, orangées, ou rouges. Entre temps, le cactus de Noël ne demandera qu’une température supérieure à 13° et un peu de lumière pour rester en forme. Après la floraison respectez une période de repos avec des arrosages très modérés.

5. Le cyclamen

Il existe de nombreuses variétés de cyclamens, vous en trouverez forcément un à votre goût. Cette plante est idéale pour les appartements peu chauffés, ou pour orner un jardin d’hiver. Les arrosages ne devront être réguliers que durant la floraison, ensuite, une période de repos au sec doit être respectée durant la belle saison.

6. Le phalaenopsis

Orchidée très facile de culture, l’orchidée papillon requiert bien moins de soins que l’on ne pourrait le croire. Un bassinage hebdomadaire dans de l’eau à température ambiante, une exposition lumineuse sans soleil direct et le tour est joué !

7. Le kalanchoé

Les origines du nom « kalanchoé » sont incertaines. On pense qu’il s’agit d’une déformation latine du terme chinois « kalan chau ». En effet, la plante pousse naturellement en Chine,  à Madagascar et dans l’est et le sud-est de l’Afrique. Robert Blossfeld,  marchand de graines allemand, a été le premier à repérer le potentiel du kalanchoé comme plante d’intérieur. Depuis qu’il l’a introduit en Europe dans les années 1930, on en dénombre plus de 200 espèces (!) prisées  autant pour leur tempérament, que leur fraîcheur et leur noblesse. 

Le kalanchoé de Blossfeld est une plante succulente très facile qui ne demande que de la lumière et quelques arrosages pour fleurir abondamment dans des tons éclatants. Elle tolère un bel éventail de températures situées entre 10°C et 30°C. Elle supporte sans souci quelques oublis au niveau des arrosages.

Le signe particulier du kalanchoé ? Son inflorescence. Cette plante dite « de jours courts » ne fleurit que lorsque les jours sont plus courts que les nuits, en princiope en hiver, mais les producteurs savent très bien le tromper pour le faire fleurir toute l’année. Et quand le kalanchoé fleurit, il ne le fait pas à moitié ! Huit semaines durant, ses  fleurs blanches, roses, rouges, jaunes, orange ou violettes s’épanouissent en contraste avec ses feuilles d’un vert brillant.

Le kalanchoé assure du  bien-être pour longtemps.

  1. Cette formidable plante d’intérieur s’épanouira aussi bien en appartement que sur un balcon ou en terrasse, même en plein soleil. 
  2. Surtout pas de grand pot, il aurait trop d’humidité.
  3. Arrosage: hebdomadaire en été,et deux arrosages mensuels en hiver suffisent à étancher sa soif. 
  4. Ajoutez un peu d’engrais végétal dans à l’eau toutes les deux ou trois semaines. 
  5. Le kalanchoé a un faible pour les emplacements éclairés, mais comme toutes les plantes dites “grasses” craint l’excès d’eau .

8. L’Amaryllis

Plante au bulbe géant, elle peut être cultivée en vase spécial ou en pot. Sa hampe florale solide soutient des fleurs spectaculaires et colorées parfois même panachées. Une fois la floraison terminée laissez simplement sécher le feuillage et conservez le bulbe de l’amaryllis au sec jusqu’à l’automne suivant.

9. L’anthurium

Sous ses airs de plantes tropicale fragile, l’anthurium présente une robustesse à toutes épreuves sauf bien sûr au froid. Placé sous une bonne luminosité et exposé à des températures supérieures à 15 °C, il ornera la maison de ses spathes rougeoyants.

10. Le calathéa crocata

Des épis de fleurs oranges agrémentant un feuillage vert sombre, voilà les promesse du calathéa crocata qui pousse bien en toutes situations si la terre est maintenue fraîche en période de floraison. En hiver, arrosez modérément afin que la terre sèche sur 3 cm entre deux arrosages.

Comments are closed.

Aliquam Sed dapibus consequat. risus. libero Nullam ut venenatis,