Allows you to insert code or text in the header or footer of your WordPress site

protection périodique

268

protection périodique

Quelle protection périodique adopter en 2020?

 

La composition pour le moins opaque des protection périodique impacte à la fois la santé des femmes et l’environnement.comment choisir ?

Entre deux pieds chaussés de baskets usées, des gouttes de sang s’écrasent sur le sol d’un rose tendre. La première image du documentaire 28 jours, diffusé en novembre dernier via YouTube, est sans équivoque : on va parler de règles et le tabou n’aura pas sa place. En 30 minutes, les réalisatrices et journalistes Angèle Marrey, Justine Courtot et Myriam Attia abordent le sujet sous ses multiples aspects, de la douleur à la sexualité, en passant par le coût et la composition des protections périodiques.

On apprend que, dans sa vie, une femme française dépense en moyenne 3200 euros dans des protections périodiques. Un tarif qui aurait dû diminuer depuis la baisse de la taxe tampon à 5,5% en 2015, mais qui “n’a pas été répercuté sur les prix, selon la présidente de l’association Règles élémentaires, Tara Heuzé, interviewée sur le sujet par Le Point. Finalement, c’est un cadeau que l’on a fait aux marques.”

“Ce qui est fou, s’indigne Angèle Marrey, c’est que l’on paye ce prix pour un produit nocif !” Car les tampons et serviettes jetables non certifiés bio, un temps suspectés de pouvoir provoquer un syndrome du choc toxique (SCT), se sont révélés contenir des perturbateurs endocriniens. Le 19 juillet dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) publiait un rapport dans lequel elle assurait que le SCT n’est pas dû à la composition des tampons mais bien à leurs conditions d’utilisation. Surtout, l’Anses recommandait aux fabricants “d’améliorer la qualité [des protections intimes] afin d’éliminer ou de réduire au maximum la présence de substances chimiques”. En cause, “des perturbateurs endocriniens suspectés et des sensibilisants cutanés connus ou suspectés” -notamment des pesticides et des phtalates- retrouvés dans les tampons et serviettes hygiéniques..

Cups et tampons bio

Si l’on parle beaucoup de l’impact sur la santé des consommatrices, il ne faut pas pour autant oublier les problèmes écologiques que posent les protections hygiéniques. “Les tampons et serviettes jetables font partie des 10 principaux déchets plastiques qui sont récupérés chaque année sur les plages”, se désole Gaëlle Le Noane, visage poupin et sourire franc derrière ses lunettes noires. Convaincue de la nécessité de “faciliter l’accès à des produits sains”, cette ancienne orthophoniste a tout plaqué en janvier 2018 pour lancer Marguerite&Cie, une box solidaire de tampons de la marque Natracare, l’une des trois entreprises européennes à produire des tampons biologiques et 100% compostables.

Même dans les marques bio

Dans son rapport paru en juillet dernier, l’Anses avait relevé la présence de substances chimiques “en très faible concentration” dans les protections féminines, mais avait souligné que cela ne présentait pas de risque pour les utilisatrices. Pour autant, l’Anses avait recommandé par précaution aux fabricants “d’améliorer la qualité de ces produits afin d’éliminer ou de réduire au maximum la présence des substances chimiques”.

Les 4  Meilleures Serviettes Lavables 2020

Après de nombreuses heures de recherches, nous avons fait notre sélection des 4 meilleures serviettes hygiéniques lavables parmi plus d’une vingtaine de marques disponibles sur le marché. Le choix n’a pas été facile, mais celles que nous vous recommandons sans hésiter sont les serviettes Lulu Nature.

Sobres, et efficaces, elles sont disponibles en coton bio ou en chanvre. On apprécie tout particulièrement leur douceur, qui les rend hyper-agréables à porter et on tient aussi à souligner l’attention éco-responsable de la marque française.

Comment avons-nous fait notre choix ?

les raisons d’utiliser les serviettes hygiéniques lavables sont multiples : respectant votre intimité, mais aussi l’environnement, elles ont également un atout économique non négligeable.

Du coup, face à la multitude de produits sur le marché, c’est difficile de faire le bon choix. Nous avons ainsi référencé une vingtaine de modèles distribués par des marques reconnues et/ou spécialisées dans le domaine.

Mais avant de nous plonger dans le monde de la serviette hygiénique lavable, il est essentiel de vous présenter les différentes protections existantes, chacune étant de taille différente et possédant un niveau d’absorption plus ou moins élevé.

  • Les protège-slips : adaptés aux pertes légères, ils seront parfaits pour le début et la fin des règles. Ils peuvent aussi s’utiliser en complément de la coupe menstruelle (lorsqu’on craint les fuites).
  • Les serviettes de jour : prévues pour les flux légers à moyens, elles sont recommandées pour une utilisation quotidienne classique.
  • Les serviettes de nuit : adaptées aux flux abondants, elles disposent d’inserts supplémentaires qui augmentent leur pouvoir d’absorption. Elles peuvent aussi convenir comme protection lors du retour de couches ou en cas d’incontinence légère.

Puisque vous choisirez vos serviettes en fonction de l’intensité de votre flux, nous avons veillé à choisir des marques proposant une gamme de protections lavables assez large pour répondre à tous les types de cycles et ainsi convenir à la majorité des femmes.

Pour affiner notre choix, nous nous sommes ensuite penchés sur d’autres critères, qui nous semblaient impératifs à prendre en compte.

  • La matière : par soucis d’hygiène mais également pour votre confort, choisissez des serviettes dont la partie inférieure (en contact avec vos parties intimes) est composée de coton biologique, de chanvre, de polaire ou de bambou. Idéalement, ces matières seront certifiées GOTS ou OEKO-TEX.
  • La fixation : la plupart des serviettes disposent de deux pression destinées à ajuster la largeur de votre serviette à vos sous-vêtements. Ces mêmes pressions se révèlent aussi utiles pour plier vos serviettes et les ranger en toute discrétion.
  • La facilité de lavage : pour prendre soin de vos serviettes lavables, pensez à choisir des serviettes lavables en machine et vérifiez la température supportée par le textile. ManonWoodstock vous conseille toutefois de les rincer à l’eau froide et de les savonner avant de les laisser faire trempette dans un bain d’eau très chaude agrémenté d’une cuillère à soupe de percarbonate de soude. On n’oublie pas de laisser refroidir le mélange avant d’y jeter ses serviettes. Elles seront comme neuves !

Vu la similarité des modèles, le choix n’a pas été évident mais ces critères nous ont finalement permis d’épingler 4 marques proposant des gammes de serviettes hygiéniques variées et de qualité, et offrant ce qui se fait de mieux sur le marché.

Comments are closed.

felis id, commodo Aenean ipsum mattis